Schwartz Evguéni : L’Ombre

7,20

Plus que 2 en stock

UGS : 2749809487 Catégories : ,

Evguéni Schwartz, auteur Russe mort en 1958 et que la France découvre depuis quelques années, aimait à utiliser la forme du conte, allant même jusqu’à reprendre les thèmes et les personnages des contes classiques pour les retraiter de sa plume énergique et acérée. Ici, sur la trame traditionnelle du mariage impossible, Schwartz greffe trois contes empruntés à Andersen, et en fait éclore une critique du pouvoir et de la bêtise qu’il engendre. Le roi nu, c’est le souverain des Habits neufs de l’empereur. Il paraît que Schwartz écrivit cette pièce en pensant à Hitler. Il n’allait pas dire qu’il pensait à Staline. La censure soviétique interdit malgré tout la pièce. L’hypocrisie, le manque de courage politique que dénonce ce conte sont, hélas, toujours d’actualité.
Trois contes pour une seule et même pièce, l’histoire ouvre forcément des chemins qu’elle abandonne ensuite : le chaudron magique du porcher laisse place au Petit pois de la princesse, qui est lui-même évacué au profit des habits neufs de l’empereur. Cette pièce écrite en 1934 n’a pas l’étoffe du Dragon que Schwartz livrera dix ans plus tard. Mais quel émerveillement que de découvrir enfin à quoi ressemble l’amoncellement de matelas sur lesquels dorment les princesses et les rois. Maintenant qu’on est grand, on réalise qu’il faut une corde pour descendre d’une telle couche ! Attention cependant, si c’est un ravissement de voir se matérialiser les objets et personnages des contes de notre enfance, surtout tels qu’imaginés et agencés par Laurent Pelly, l’opération n’est pas sans risques. Pour ma part, j’ai été très déçue par les allures de vieille lessiveuse du chaudron magique.

Dans un pays mystérieux où les personnages de conte côtoient Majordome et autres ministres, un Savant venu de l'étranger entreprend des recherches pour rendre les gens heureux.
Il succombe aux charmes d'une jeune princesse héritière autour de laquelle se trament mille machinations politiques. Naïf et trop sûr de lui, le Savant demande à son Ombre d'être son interprète auprès de sa bien-aimée. Enfin libre, l'Ombre s'emploiera désormais à asseoir son pouvoir pour prendre la place de son maître. Le plan diabolique échouera, mais de justesse, et pour combien de temps ? Sur le point d'être capturée, l'Ombre s'enfuit, insaisissable et menaçante...

Titre : L'ombre
Auteur : Eugène Schwarz, Simone Sentz-Michel (Traducteur)
Editeur : AVANT-SCENE THEATRE (L')

Isbn : 2-7498-0948-7 / Ean 13 : 9782749809489
Collection : QUATRE-VENTS. CLASSIQUE
Caractéristiques : 128 pages

Informations complémentaires

Poids 0,30 kg