Imre Kertész (prix Nobel 2002) : ROMAN POLICIER

11,00

1 en stock

UGS : 2742759093 Catégorie :

Un renversement politique, quelque part en Amérique latine. La dictature qui s'établit offre au simple policier Antonio Martens l'occasion inespérée d'intégrer l'armée. Il y rencontre Diaz, son supérieur aussi charismatique que louche, et l'acolyte de celui-ci, le sadique Rodriguez. Commencent alors des filatures au cours desquelles sont fichés un grand nombre de citoyens irréprochables. Peu après, Rodriguez installe dans leur bureau un instrument de torture et s'apprête à en faire usage. Martens fait face à ses propres sentiments - trop faibles pour une véritable remise en cause, trop forts pour l'insouciance pure et simple. Jusqu'où fermera-t-il les yeux ? Ce 'Roman Policier' à grande puissance évocatrice met en scène les ravages d'une terreur emblématique. A travers l'écriture, le bourreau Martens cherche la rédemption, à l'instar des victimes dans d'autres oeuvres de Kertész.

Lorsqu'il a reçu le prix Nobel de littérature en 2002, Imre Kertész travaillait sur un livre dont le titre provisoire était Felszámolás, qui signifie Liquidation. Et c'est sous ce titre que paraît aujourd'hui en français cet ouvrage, le premier achevé depuis la consécration suédoise. Jusque là Kertész, né à Budapest en 1929, était connu pour son roman Être sans destin paru aux éditions Actes Sud, comme l'ensemble de son oeuvre traduite de façon magistrale en français.

L'enfance, les enfants sont les grands absents des livres d'Imre Kertész, irradiés par l'astre noir qu'est le camp de la mort. C'est à Auschwitz que vient se fracasser la jeunesse de Gyorgy Köves, le double de l'auteur, détruisant à jamais en lui toute possibilité d'innocence. Celui qui a survécu à cette expérience revient amputé de sa part la plus vive et porte le fardeau d'un savoir impossible. De même, il y aura désormais pour le monde des hommes, pour l'espèce humaine un avant et un après Auschwitz. Kaddish est la prière dite pour les morts dans le rituel juif : Imre Kertész la prononce à sa manière au milieu de ce qui reste un champ de ruines des valeurs humaines, où se profile encore le spectre des miradors et des cheminées du camp. Dans Le Chercheur de traces, paru en 2003, il était question d'une enquête menée par un mystérieux " envoyé " pour exhumer les vestiges d'une catastrophe qu'on a voulu occulter. L'auteur avait ainsi composé un récit allégorique contre l'amnésie et la dénaturation de la mémoire par l'industrie du divertissement.

Né dans une famille juive de Budapest en 1929, Imre
Kertész a connu la déportation en 1944. Ecrivain de
l'ombre pendant quarante ans, il a reçu le prix Nobel
de littérature en 2002.

1929 Naissance à Budapest

1944 Déportation à Auschwitz-Birkenau

1953 Premiers travaux d'écriture

1975 Parution en Hongrie de Être sans destin

2002 Prix Nobel de littérature

Imre Kertész
Né d'une famille juive de Budapest en 1929, Imre Kertesz a connu la déportation en 1944. Ecrivain de l'ombre pendant quarante ans, il a reçu le prix Nobel de litterature en 2002.

Date de publication : 3/2/2006

118 pages

ISBN: 2742759093

Traduit du hongrois par Charles et Natalia Zaremba

Informations complémentaires

Poids 0.20 kg