Havel Vàclav : L’angoisse de la liberté

4,80

Plus que 2 en stock

UGS : 2876782367 Catégorie : Étiquettes : , , , , ,

Auteur : Vàclav Havel
Isbn : 2-87678-236-7 / Ean 13 : 9782876782365

Václav Havel, naît à Prague le 5 octobre 1936, il termine sa scolarité obligatoire en 1951. Issu d'une importante famille d'entrepreneurs et humanistes de Prague accusée par le régime communiste d'avoir collaboré avec les Allemands, il se trouve comme la plupart des élites ou "ennemis de classe" interdit d' études par celui-ci, marginalisation sociale d'ailleurs imposée alors qu'il refusait déjà lui-même d'être reconnu plus pour sa "position sociale favorable" (= famille et moyens financiers en marxisme) que pour son esprit. Encouragé par tradition familiale à s'intéresser aux valeurs humaines de la République tchèque réprimées ou détruites par les communistes dans les années 1950, Václav Havel commença dès l'âge de dix-neuf ans à publier articles et nouvelles, en particulier dans des revues liées au théâtre.

Après son service militaire, il travailla comme stagiaire au Théâtre ABC, puis plus tard, dès 1960, au théâtre « sur la balustrade » (Divadlo na zábradlí). Ce deuxième théâtre a produit sa première pièce, The Garden Party (1963), une pièce présentant d'une remarquable manière la forte régénération des tendances qui prévalaient dans la culture et la société tchèque dans les années 1960 et qui a culminé lors du Printemps de Prague de 1968. Pour lui, son action dans la vie publique et culturelle était un moyen de promouvoir son idéal démocratique.

Vaclav Havel était d'abord inspiré par le théâtre de l'absurde, puis sa parole dissidente a pris le dessus.

Après l'invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes soviétiques, qui marque la fin du processus de libéralisation du Printemps de Prague, Václav Havel n'a pas abandonné ses convictions. Il a été président du Cercle des écrivains indépendants, puis membre actif au sein du club des Sans-parti engagés. Son engagement lui a coûté une censure contre la publication de ses pièces (En 1974, il a travaillé dans une brasserie). Par la suite, Václav Havel a commencé à être connu par la communauté internationale comme un représentant de l'opposition intellectuelle tchécoslovaque. En tant que citoyen, il a protesté contre l'oppression intense qui a marqué la Normalisation en Tchécoslovaquie. Sa lettre ouverte adressée en 1975 au président tchécoslovaque Gustáv Husák, dans laquelle il dénonçait la situation critique de la société et la responsabilité du régime politique, a connu un large retentissement. En 1977, il était l'un des co-fondateurs, et l'un des trois porte-paroles de la Charte 77, une organisation de défense des droits de l'homme en Tchécoslovaquie. Son action l'a mené en prison à trois reprises où il passa près de cinq ans, entre 1977 et 1989. C'est alors qu'il a écrit un remarquable essai : Le Pouvoir des sans-pouvoir, en 1978 dans lequel il analyse l'essence de l'oppression totalitaire des communistes. Il décrit les mécanismes utilisés par le régime communiste dont le but est de créer une société sans pouvoir, résignée composée d'individus craintifs et moralement corrompus. Son essai a eu un impact non seulement chez les dissidents tchécoslovaques, mais aussi dans les mouvements d'opposition des autres pays « socialistes ».

En novembre 1989, Václav Havel était à la tête du mouvement « forum civique », une association unie des mouvements d'opposition et d'initiative démocratique. Il est alors devenu un personnage clé de la Révolution de velours.

En décembre 1989, Václav Havel est élu président intérimaire de la Tchécoslovaquie, en attendant les élections parlementaires. Les parlementaires élus démocratiquement l'ont reconduit à la présidence de la république en juillet 1990.

Informations complémentaires

Poids 0,20 kg