Flam : Wiki (La comtesse Vera Obolenskaia) en russe

7,20

Plus que 1 en stock

UGS : 5858872042 Catégorie :

Флам Л.C. «Вики. Княгиня Вера Оболенская»
Флам Л.С. Вики. Княгиня Вера Оболенская.
М.: Русский путь, 1966. — 176 с., ил.
ISBN 5-85887-204-2

Книга посвящена трагической судьбе Веры Оболенской, нашедшей во Франции свою вторую родину и ставшей героиней движения Сопротивления в годы Второй мировой войны.

"La comtesse Vera Obolensky, arrêtée en 1943 :

"Je suis née russe, j'ai passé toute ma vie en France, je ne veux trahir ni ma patrie, ni celle qui m'a donné asile. Je suis chrétienne et croyante, c'est pourquoi je ne peux pas être antisémite..." déclare la comtesse Vera Obolensky lors de son interrogatoire à la gestapo. Elle a été décapitée à Berlin en 1944.
La princesse Volkonski s'est illustrée comme infirmière bénévole dans les maquis de Dordogne.

"

Vera Obolensky

"Les autres purent se libérer d’une attirance pour la théorie fasciste, après avoir apprécié le danger du fascisme et, surtout, du nazisme allemand. Ils complétèrent les rangs des « défensistes » désirant la victoire de l’Union Soviétique (La liberté de la patrie avant tout !). Même avant l’agression contre l’URSS, les immigrés russes entrèrent dans la Résistance française, ainsi de Anatole Léwitski et de Boris Vildé, fondateurs du réseau du Musée de l’Homme et la princesse Véra Obolensky, épouse du prince et lieutenant des Forces Françaises Intérieures. Certains s’engagèrent dans les Forces Françaises Libres comme le prince Nicolas Vyrouboff, le prince Dimitri Amilakhvarie ou Zinovi Pechkov. D’autres créèrent les réseaux clandestins, comme par exemple le « Comité Secret », le « Groupe de Dourdan » ou l’« Union des Patriotes Russes ».

Informations complémentaires

Poids 0,15 kg