Un livre OFFERT pour chaque commande montant minimum 25 euros

DOSTOIEVSKI : Crime et Châtiment, Journal de Raskolnikov

4,80

Plus que 1 en stock

UGS : 2070392538 Catégorie :

Un homme extraordinaire a-t-il le droit de tuer une repoussante vieille usurière afin de pouvoir, par ce crime, améliorer le sort de l'humanité ? En tuant, ne risque-t-il pas de se tuer aux yeux des autres ? Telles sont les interrogations de Dostoïevski dans sa première grande œuvre. Roman de la perdition, celle de Sonia qui doit se prostituer, celle de Raskolnikov, le héros, celles de Zakharitch et d'Ivanovitch, Crime et Châtiment est aussi le roman du rachat devant les hommes et devant Dieu. Condamné politique, Dostoïevski a subi quatre années de bagne en Sibérie. Son père fut assassiné. Ces expériences lui inspirèrent un portrait de criminel hors du commun, si criant de vérité que Nietzsche déclara : " Dostoïevski est le seul qui m'ait appris quelque chose en psychologie. "

Seul l'être capable d'indépendance spirituelle est digne des grandes entreprises. Tel Napoléon qui n'hésita pas à ouvrir le feu sur une foule désarmée, Raskolnikov, qui admire le grand homme, se place au-dessus du commun des mortels. Les considérations théoriques qui le poussent à tuer une vieille usurière cohabitent en s'opposant dans l'esprit du héros et constituent l'essence même du roman. Pour Raskolnikov, le crime qu'il va commettre n'est que justice envers les hommes en général et les pauvres qui se sont fait abusés en particulier. "Nous acceptons d'être criminels pour que la terre se couvre enfin d'innocents", écrira Albert Camus. Mais cet idéal d'humanité s'accorde mal avec la conscience de supériorité qui anime le héros, en qualité de "surhomme", il se situe au-delà du bien et du mal. Fomenté avec un sang-froid mêlé de mysticisme, le meurtre tourne pourtant à l'échec. Le maigre butin ne peut satisfaire son idéal de justice, tandis que le crime loin de l'élever de la masse, l'abaisse parmi les hommes. Raskolnikov finira par se rendre et accepter la condamnation, par-là même, il accèdera à la purification. Crime et Châtiment est le roman de la déchéance humaine, l'oeuvre essentielle du maître de la littérature russe.

Ce volume contient les oeuvres suivantes : Crime et Châtiment - Journal de Raskolnikov - Les Carnets de Crime et Châtiment - Souvenirs de la Maison des morts. Traduit du russe par D. Ergaz, Vladimir Pozner, Boris de Schloezer, Henri Mongault et Lucie Desormonts. Édition et introduction de Pierre Pascal. Chronologie, bibliographie, annotations par Sylvie Luneau

Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski
Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski (1821-1881) est né à Moscou, dans l’hôpital dont son père était le médecin. Il eut une enfance maladive, une jeunesse difficile; ses études paraissent avoir été réduites à une instruction primaire. Il entra vers 1840 à l’Ecole des ingénieurs militaires, à Saint-Pétersbourg, et en sortit, ainsi que son frère, avec le grade de sous-lieutenant. Mais il démissionna en 1844, et publia son premier ouvrage: Les Pauvres gens...
Lire la suite.

Titre : Crime et châtiment

Auteur : Fédor Dostoïevski

Editeur : LGF

Isbn : 2070392538

Collection : LE LIVRE DE POCHE

Caractéristiques : Poche / 728 pages
Dimensions : 11,1cm x 17,9cm x 2,9cm

Informations complémentaires

Poids 0,62 kg