Budapest 1956. La tragédie telle que je l’ai vue et vécue

16,00

1 en stock

UGS : 2847343490 Catégorie :

Titre : Budapest 1956. La tragédie telle que je l'ai vue et vécue

Auteur : André Farkas

Paru le : 14/09/2006

Editeur : TALLANDIER

Isbn : 2-84734-349-0 / Ean 13 : 9782847343496

287 pages

Dimensions : 14,5cm x 21,5cm x 2,5cm

" J'ai entendu les premiers coups de feu près de la maison de la radio de Budapest. Ils ont claqué en début de soirée, vers huit heures, déchirant l'humidité froide de cette nuit précoce du 23 octobre 1956. Comment pourrais-je oublier cette journée ? Les tireurs étaient en uniforme, et ce furent des civils qui ripostèrent. Une révolution naissait sous mes yeux. J'ai rejoint en courant mon bureau de rédacteur de politique étrangère à Budapest Soir, en plein centre-ville, croisant en chemin des groupes de jeunes gens, fusil en bandoulière. Pour qui avait été élevé au marxisme-léninisme, le constat s'imposait : c'était le peuple de Budapest, étudiants, ouvriers, employés, militaires, qui se soulevait contre la dictature hongroise sous tutelle soviétique. Et Budapest, à cet instant, devenait le centre du monde. Les chars russes qui, après douze jours d'espoir irréel, sont venus nous écraser, je les ai vus aussi. J'avais vingt-deux ans. C'était hier. Je me souviens de tout. " :

- Le 23 octobre 1956 vu par ma dactylo et par Lénine

- Une curieuse algarade au Kremlin

- Khrouchtchev assassine Staline déjà mort

- " La patrie, Hongrois, sonne l'appel, lève-toi ! "

- La classe ouvrière, si chère à Marx, en première ligne

- Le massacre de la place du Parlement

- Des conseils ouvriers comme les Russes n'en ont jamais vu

- Une nouvelle administration démocratique est née

- Le scénario trop optimiste d'Imre Nagy

- TU peux me faire un journal ?

- Le poker menteur des Soviétiques

- Un dimanche de repos en perspective

- Mais où est donc Janos Kadar ?

- " Aujourd'hui à l'aube, les forces armées soviétiques "

- Les " petits gars " tiennent tête au colosse russe

- Khrouchtchev et Tito escamotent Imre Nagy

- Les huit soucis de Kadar et des Russes

- Le pied de nez des ouvriers au parti communiste

- Difficile de tuer la démocratie quand on manque de troupes

- Au secours Marx ! La réalité dément le dogme ! Glaciation du régime et des âmes

- La terreur rouge s'installe

- Les quatre " si " de l'histoire

- Adieu communisme de goulasch ! Bonjour les Invalides !

André Farkas, témoin et acteur de ces journées qui, voilà cinquante ans, ont ébranlé le communisme au nom de la liberté sous les yeux du monde stupéfait, s'est exilé de Hongrie au début de 1957, pour s'installer en France où il vit depuis lors. Pour rédiger ce livre unique en son genre, puisqu'il a vu et entendu ce dont il parle, il a étayé ses souvenirs personnels de nombreux témoignages et documents, y compris photographiques, provenant en particulier des archives inédites de l'Institut'56 de Budapest.

Informations complémentaires

Poids 0.50 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Budapest 1956. La tragédie telle que je l’ai vue et vécue”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *